Nous contacter


Bibliothèque Pierre Fugain

40 avenue du Général Leclerc

38950 Saint Martin le Vinoux


04.76.85.25.40

ou 04.76.85.25.41


Mail

Horaires d'ouverture

Horaires adaptés de réouverture


Mardi : 13h30 à 17h30

Mercredi : 13h30 à 18h30

Jeudi : 13h30 à 17h30

Samedi : 10h00 à 17h00.


Accueil

Accueil


Bienvenue sur le portail de

la bibliothèque de Saint Martin le Vinoux.

Gérez vos prêts en vous connectant sur votre compte,

découvrez nos nouveautés sur le catalogue et

participez à nos activités en suivant notre actualité !

Actualités


Chers lecteurs, chères lectrices,

 

La bibliothèque rouvre !! 


Suite aux annonces du Premier Ministre ce Mardi 28 Avril 2020, le déconfinement progressif est prévu à partir du Lundi 11 Mai 2020. Dans cette optique, l’équipe de la bibliothèque et les services de la mairie ont mis en place un protocole spécifique pour vous accueillir en toute sécurité, à partir du Mercredi 13 Mai 2020.


De ce fait :


=> La bibliothèque ne pourra accueillir plus de 10 personnes simultanément. Les horaires vont donc être aménagés pour permettre à tout le monde de bénéficier de nos services de prêt et de retour. Ainsi, la bibliothèque sera ouverte :

-   Le mardi, de 13h30 à 17h30

-   Le mercredi, 13h30 à 18h30

-   Le jeudi, de 13h30 à 17h30

-   Le samedi, de 10h00 à 17h00.


=> Chaque usager devra réserver un créneau de prêts/retours de documents, dont la durée n’excédera pas 20 minutes par personne. Les lecteurs n’ayant pas réservé leur créneau de visite ne pourront pas accéder à la bibliothèque.


=> Les réservations de ces créneaux devront se faire uniquement par téléphone ou par mail. Il n’y aura pas de réservation sur place, afin de limiter les rassemblements.


=> Pour la sécurité de tous, nous vous invitons à établir une liste des documents qui vous intéressent (en utilisant le portail) et de nous confier cette liste dès votre arrivée à la bibliothèque. Vous pouvez également nous envoyer votre liste par mail, en amont de votre visite, afin que vos ouvrages soient disponibles immédiatement lors de votre venue.    


=> La consultation des documents sur place ne sera pas autorisée, afin d’éviter les regroupements prolongés.


=> Pour permettre à tous nos lecteurs de bénéficier de cette réouverture, un délai de 2 semaines entre chaque visite devra être respecté.

=> Le port du masque sera obligatoire pour les petits comme pour les grands. Nous vous conseillons vivement de vous laver les mains avant la moindre manipulation des documents. Du gel hydro-alcoolique sera mis à votre disposition à l’entrée de l’établissement.


Ces conditions d'ouverture s'appliqueront jusqu'à nouvel ordre.


Si vous avez la moindre question, n'hésitez surtout pas à nous contacter.


Prix du CE 2020


PRIX DU CE 2020


Comme chaque année, le prix du CE est l’occasion, à travers une sélection de 10 ouvrages, de découvrir de jeunes auteurs et de promouvoir la lecture dans les entreprises et collectivités.   

Jusqu’en juin 2020, la bibliothèque Pierre Fugain vous propose donc de découvrir cette sélection et de voter pour votre ouvrage préféré !


/!\ Exceptionnellement, le prix du CE sera prolongé

jusqu'en Septembre 2020 cette année /!\



Liste du Prix du CE 2020:

 - Là où les chiens aboient par la queue Estelle-Sarah BULLE.

- Requiem pour une république de Thomas CANTALOUBE.

- La revenue de Donatella DI PIETRANTONIO.

- Terres fauves de Patrice GAIN.

- La première nuit de Gishlain LOUSTALOT.

- Grâce l'intrépide de Karine MIERMONT.

- A la ligne de Joseph PONTHUS.

- La nuit introuvable de Gabrielle TULOUP.

- Antonia de Gabriella ZALAPI.

- Vigil de Hyam ZAYTOUN.


Règlement :

Pour participer, vous devrez lire au minimum 7 livres sur les 10 proposés, même si il est préférable de lire la sélection complète. Les ouvrages lus devront être classés par ordre de préférence, de 1 à 10 (ou 1 à 7 suivant le nombre d’ouvrages lus).


  1. item 1
    À la ligne : feuillets d'usine
    Ponthus, Joseph
    Table ronde
    À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l’odeur de la mer. Par la magie d’une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.
  2. item 2
    Antonia : journal 1965-1966
    Zalapì, Gabriella
    éditions Zoé
    2019
    La 4e de couverture indique : "Antonia est mariée sans amour à un bourgeois de Palerme, elle étouffe. À la mort de sa grand-mère, elle reçoit des boîtes de documents, lettres et photographies, traces d’un passé au cosmopolitisme vertigineux. Deux ans durant, elle reconstruit le puzzle familial, d’un côté un grand-père juif qui a dû quitter Vienne, de l’autre une dynastie anglaise en Sicile. Dans son journal, Antonia rend compte de son enquête, mais aussi de son quotidien, ses journées-lignes. En retraçant les liens qui l’unissent à sa famille et en remontant dans ses souvenirs d’enfance, Antonia trouvera la force nécessaire pour réagir. Roman sans appel d’une émancipation féminine dans les années 1960, Antonia est rythmé de photographies qui amplifient la puissante capacité d’évocation du texte."
  3. item 3
    Grace l'intrépide
    Miermont, Karine
    Gallimard
    2018
    «Mystérieuse cette femme éclairée, cheveux, visage, cou, poitrine habillée d'un haut très décolleté ou seulement d'un soutien-gorge, suspendue dans l'image, légèrement surélevée car posée dans l'espace de l'habitacle de chaque camion. Succession de lucioles sur la Dark Road qu'ils n'ont pas appelée Route Sombre allez savoir pourquoi, et alors qu'elle a un nom officiel cette Route de la Pyramide, succession de bustes de femmes, une Égypte dans le Bois tout près de chez moi, et moi, vous, qui n'en savons rien.» Ce premier roman, construit autour d'une enquête, est le fruit de cinq années de recherches. C'est le roman de Grace, prostituée nigériane du bois de Vincennes. Sa route d'exil à travers l'Afrique et la Méditerranée, l'enfer de son quotidien, l'organisation du proxénétisme, des filles entre elles, la violence, la peine, et pourtant la joie... Le parcours et la voix de cette jeune femme lumineuse, si courageuse, sont de ceux qui marquent définitivement nos consciences de citoyens et d'humains.
  4. item 4
    Là où les chiens aboient par la queue
    Bulle, Estelle-Sarah
    Liana levi
    Dans la famille Ezechiel, c'est Antoine qui mène le jeu. Avec son "nom de savane", choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l'indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d'or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l'histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis la fin des années 40 : l'enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et les taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l'inéluctable exil vers la métropole... Intensément romanesque, porté par une langue vive où affleure une pointe de créole, Là où les chiens aboient par la queue embrasse le destin de toute une génération d'Antillais pris entre deux mondes.
  5. item 5
    La première nuit
    Loustalot, Ghislain
    J.-C. Lattès
    À quarante-cinq ans, Milan est toujours séduisant mais aussi alcoolique, taiseux et destructeur. Son ex-femme a obtenu la garde de leurs trois enfants et sa compagne, Catherine, vient de le quitter.En ce dimanche soir de découragement dans son appartement blanc immaculé, deux visites surprises vont rebattre les cartes : celle de Théo, son fils, et d'Émilien, son père, tous les deux à la recherche d'un refuge pour la nuit.La réunion familiale prend alors des allures de poker menteur où se posent les questions dont on craint les réponses, où chacun règle ses comptes et où trois générations d'hommes vont s'affronter, se détruire, et peut-être se sauver.Une nuit d'alcool, de violences et de larmes, de secrets gardés, d'humour noir et de rancœurs crachées au visage.
  6. item 6
    La Revenue
    Di Pietrantonio, Donatella
    Seuil
    « Je n’ai pas prononcé son nom pendant des années. Tout ce temps-là le mot maman est resté tapi au fond de ma gorge, comme une couleuvre qui refuse de sortir… J’étais la Revenue. Je m’exprimais dans une autre langue et j’ignorais à qui me rattacher. » À treize ans, la narratrice apprend brutalement qu’elle n’est pas la fille de ceux qui l’ont élevée. Enfant unique, choyée, étés à la plage et cours de danse, elle doit quitter la ville où elle a grandi pour être rendue à sa famille biologique : dans son nouveau foyer, au village, il lui faut désormais partager une chambre et de bien maigres repas avec une sœur et quatre frères. Pauvreté, violence, usages, dialecte : tout, ici, lui est incompréhensible. « Orpheline de deux mères vivantes », elle ne sait plus qui elle est. Car, finalement, de qui est-on l’enfant ? Pourquoi ses parents adoptifs l’ont-ils abandonnée ? L'amour fraternel de Vincenzo, l’aîné, et d’Adriana, la cadette, sera-t-il assez fort pour dissiper les doutes et la détresse qui l’assaillent ? Roman d’apprentissage d’une immense délicatesse, portrait d’une jeune fille qui renaît à elle-même en s’ouvrant au monde, La Revenue fait partie de ces textes précieux qui bouleversent et qui restent.
  7. item 7
    Requiem pour une République
    Cantaloube, Thomas
    Gallimard
    2018
    «Je connais bien la question algérienne. Je connais bien la police. Je ne veux pas être désobligeant avec vous, mais il y a des choses qui vous dépassent. L'intérêt supérieur du pays nécessite souvent que l'on passe certains événements, certaines personnes, par pertes et profits.» Automne 1959. L'élimination d'un avocat algérien lié au FLN tourne au carnage. Toute sa famille est décimée. Antoine Carrega, ancien résistant corse qui a ses entrées dans le Milieu, Sirius Volkstrom, ancien collabo devenu exécuteur des basses œuvres du Préfet Papon, et Luc Blanchard, jeune flic naïf, sont à la recherche de l'assassin. Une chasse à l'homme qui va mener ces trois individus aux convictions et aux intérêts radicalement opposés à se croiser et, bien malgré eux, à joindre leurs forces dans cette traque dont les enjeux profonds les dépassent.
  8. item 8
    Terres fauves
    Gain, Patrice
    le Mot et le reste
    2018
    David McCae, écrivain new-yorkais en mal d'inspiration et citadin convaincu doit quitter Brooklyn pour l'Alaska dans le but de terminer les mémoires du gouverneur Kearny. Le politicien visant la réélection, il envoie son prête-plume étoffer l'ouvrage d'un chapitre élogieux : le célèbre et très apprécié alpiniste Dick Carlson, ami de longue date, aurait de belles choses à raconter sur lui et leurs aventures. Direction Valdez pour David, direction le froid, les étendues blanches, les paysages sauvages et un territoire qui l'est tout autant. Plus adepte du lever de coude que de l'amabilité, l'alpiniste n'en est pas moins disert et David en apprend beaucoup. Trop. Devenu gênant, la violence des hommes, et celle d'une nature qui a préservé tous ses droits, va s'abattre sur lui et l'obligera à combattre ses démons pour survivre lors de cette course effrénée qui l'amènera du Canada à Portland.
  9. item 9
    Vigile
    Zaytoun, Hyam
    Le Tripode
    2019
    Un bruit étrange, comme un vrombissement, réveille une jeune femme dans la nuit. Elle pense que son compagnon la taquine. La fatigue, l’inquiétude, elle a tellement besoin de dormir... il se moque sans doute de ses ronflements. Mais le silence revenu dans la chambre l’inquiète. Lorsqu’elle allume la lampe, elle découvre que l’homme qu’elle aime est en arrêt cardiaque. Avec une intensité rare, Hyam Zaytoun confie son expérience d’une nuit traumatique et des quelques jours consécutifs où son compagnon, placé en coma artificiel, se retrouve dans l’antichambre de la mort. Comment raconter l’urgence et la peur ? La douleur ? Une vie qui bascule dans le cauchemar d’une perte brutale ? Écrit cinq ans plus tard, Vigile bouleverse par la violence du drame vécu, mais aussi la déclaration d’amour qui irradie tout le texte. Récit bref et précis, ce livre restera à jamais dans la mémoire de ceux qui l'ont lu.

Coups de coeur


Les bibliothécaires partagent leurs coups de coeur ! <3


  1. item 1
    Le bal des folles
    Mas, Victoria
    Albin Michel
    2019
    Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles.  Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles - d'un côté les idiotes et les épileptiques ; de l'autre les hystériques, les folles et les maniaques - ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.
  2. item 2
    Le consentement
    Springora, Vanessa
    Bernard Grasset
    2020
    Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses'illades énamourées et l'attention qu'il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l'aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu'elle vient d'avoir quatorze ans, V. s'offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l'homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s'arracher à l'emprise qu'il exerce sur elle, tandis qu'il s'apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l'écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement. «  Depuis tant d'années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu'au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l'enfermer dans un livre  », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur. Plus de trente ans après les faits, Vanessa Springora livre ce texte fulgurant, d'une sidérante lucidité, écrit dans une langue remarquable. Elle y dépeint un processus de manipulation psychique implacable et l'ambiguïté effrayante dans laquelle est placée la victime consentante, amoureuse. Mais au-delà de son histoire individuelle, elle questionne aussi les dérives d'une époque, et la complaisance d'un milieu aveuglé par le talent et la célébrité
  3. item 3
    Surface
    Norek, Olivier
    M. Lafon
    2019
    Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police. Là-bas, personne ne veut de son enquête.
  4. item 4
    Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon
    Dubois, Jean-Paul
    Ed. de l'Olivier
    2019
    Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre. Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit. Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman. Histoire d’une vie, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice.

Liens

           

Expositions


Oh non ! Il n'y a pas d'exposition en ce moment...