Nous contacter


Bibliothèque Pierre Fugain

40 avenue du Général Leclerc

38950 Saint Martin le Vinoux


04.76.85.25.40

ou 04.76.85.25.41


Mail

Horaires d'ouverture

Hors vacances scolaires : 

MERCREDI : 11h 00 - 18 h 30

SAMEDI : 10 h 00 - 17 h 00



Pendant les vacances scolaires :

MERCREDI : 11 h 00 - 18 h 30

VENDREDI : 15 h 00 - 18 h 30

Accueil

Accueil


Bienvenue sur le portail de

la bibliothèque de Saint Martin le Vinoux.

Gérez vos prêts en vous connectant sur votre compte,

découvrez nos nouveautés sur le catalogue et

participez à nos activités en suivant notre actualité !

Actualités


Groupe de 3 à 6 personnes max. Pensez à réserver !


******

/!\ Mise à jour /!\


- Les créneaux des samedis matin sont complets.

- 4 créneaux horaires ont été rajoutés :

les samedis 8, 15, 22 et 29 Juin 2019, de 17h à 18h. Faites vite !




Coups de coeur


Les bibliothécaires partagent leurs coups de coeur ! <3


  1. item 1
    À la ligne : feuillets d'usine
    Ponthus, Joseph
    Table ronde
    À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l’odeur de la mer. Par la magie d’une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.
  2. item 2
    Des hommes couleur de ciel
    Llobet, Anaïs
    Edition de l'observatoire
    Dans le pays où est né Oumar, il n'existe pas de mot pour dire ce qu'il est, seulement des périphrases : stigal basakh vol stag, un "homme couleur de ciel". Réfugié à La Haye, le jeune Tchétchène se fait appeler Adam, passe son baccalauréat, boit des vodka-orange et embrasse des garçons dans l'obscurité des clubs. Mais il ne vit sa liberté que prudemment et dissimule sa nouvelle vie à son jeune frère Kirem, à la colère muette. Par une journée de juin, Oumar est soudain mêlé à l'impensable, au pire, qui advient dans son ancien lycée. La police est formelle : le terrible attentat a été commis par un lycéen tchétchène. Des hommes couleur de ciel est l'histoire de deux frères en exil qui ont voulu reconstruire leur vie en Europe. C'est l'histoire de leurs failles et de leurs cicatrices. Une histoire d'intégration et de désintégration.
  3. item 3
    La goûteuse d'Hitler
    Postorino, Rosella
    Albin Michel
    1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l'idée que l'on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s'exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l'étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l'hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu'autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c'est à la fois vouloir survivre et accepter l'idée de mourir.Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l'histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l'ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.« Ce livre où l'on parle d'amour, de faim, de survie et de remords vous reste gravé dans le coeur. » Marie Claire Italie
  4. item 4
    Le lambeau
    Lançon, Philippe
    Gallimard
    Lambeau, subst. masc. 1. Morceau d'étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie. 2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55). 3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l'amputation d'un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l'amputation qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française).
  5. item 5
    Les déraisons
    Oultremont, Odile d'
    Edition de l'observatoire
    La vie d'Adrien et de Louise est un chaos enchanteur. Méritant et réservé, il travaille pour assurer leur quotidien. Ouvrière qualifiée de l'imaginaire, elle désaxe la réalité pour illuminer leur ordinaire. Leur équilibre amoureux est bouleversé le jour où l'agenda stratégique de l'employeur d'Adrien coïncide avec la découverte de tumeurs dans les poumons de sa femme. Pendant que les médecins mettent en place un protocole que Louise s'amuse à triturer dans tous les sens, l'employé modèle est exilé par un plan social aux confins d'un couloir. Sidéré, Adrien choisit pour la première fois de désobéir : il déserte son bureau pour se dévouer tout entier à Louise, qui, jour après jour, perd de l'altitude. Mais peut-on vraiment larguer les amarres et disparaître ainsi sans prévenir ? Et les frasques les plus poétiques peuvent-elles tromper la mélancolie, la maladie et finalement la mort ?

Expositions

GROSSES BETISES,

MODE D'EMPLOI



100% interactifs, les panneaux de cette exposition permettent d'apprendre les codes de la bande dessinée. Ils permettent notamment d'aborder les notions de découpage, de mise en page, de création graphique, mais également de comprendre les notions de cadrages et les principes de la narration.

Bulles magnétiques, table lumineuse, vignettes repositionnable, permettent d'apprendre en s'amusant !

Cette exposition se base sur les ambiances et les personnages de la bande dessinée « Petite souris, grosse bêtise » de Kokor et Dauvillier (édition de la Gouttière).